Une du 27 Mars 2017
Me Akere Muna.Pourquoi j’ai été entendu au Sed

Crise Anglophone. Akere Muna auditionné au Sed

Après la chute d’Hayatou.Le Sg de la Caf démissionne

Torture.L’affaire Ibrahim Moussa

Opération Epervier L’Internationale socialiste exige la libération de Marafa

Opération Epervier L’Internationale socialiste exige la libération de Marafa

SOCIETE

Tagline

By B-P.D.

Appel fait au cours des assises qui se sont tenues les 6-7 juillet 2015 Ă  New York. L’internationale socialiste est…

More...
Tête-à-tête Biya-Hollande

TĂŞte-Ă -tĂŞte Biya-Hollande

vih-sida au cameroun

By florette manedong

Le prĂ©sident Hollande a fait comprendre Ă  son interlocuteur la grande prĂ©occupation de la France sur les dĂ©tournements de deniers…

More...
Longévité au pouvoir

Longévité au pouvoir

Cameroun

By Jean François CHANNON

  Face Ă  la presse au Palais de l’UnitĂ© le 3 juillet dernier, et devant son homologue français presque rougissant,…

More...
Terrorisme  21 morts dans un nouvel attentat à Maroua

Terrorisme 21 morts dans un nouvel attentat Ă  Maroua

TEMPO

BOKO HARAM

By FREDERIC BOUNGOU

L’opĂ©ration kamikaze du 25 juillet au soir a Ă©galement fait 85 blessĂ©s dont une dizaine grave. L’attentat suicide Ă  la…

More...
Energie électrique La leçon du Dg d’Enéo au gouvernement

Energie électrique La leçon du Dg d’Enéo au gouvernement

ECONOMIE

eneo

By ALAIN NDJIPOU

En marge des travaux de la 4eme Ă©dition de l’UniversitĂ© du Gicam, JoĂ«l Nana Nkontchou, a donnĂ© des pistes pour…

More...
Lutte contre le terrorisme Au moins 200 expatriés refoulés du Tchad

Lutte contre le terrorisme Au moins 200 expatriés refoulés du Tchad

SOCIETE

boko haram

By s.k

Les Ă©trangers dĂ©versĂ©s sur le sol camerounais le 27 juin 2015 sont de nationalitĂ© camerounaise, nigĂ©riane et centrafricaine. Idris DĂ©by…

More...
Cameroun Hypothèque sur l’émergence

Cameroun Hypothèque sur l’émergence

ECONOMIE

Ă©mergence 2035

By ALAIN NDJIPOU

EmboĂ®tant le pas au Fonds monĂ©taire international (Fmi), le groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) Ă©met des rĂ©serves quant Ă  la…

More...
Lions indomptables Le successeur de « Marco » reste introuvable

Lions indomptables Le successeur de « Marco » reste introuvable

SPORT

marc vivien foé

By Christian TCHAPMI

Douze ans après la disparition tragique de l’ancien milieu de terrain de la sĂ©lection nationale fanion, la tanière manque cruellement…

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

ACTUALITE

Agriculture


Une étude rendue publique en début de semaine par l’Acdic indique des dysfonctionnements tant dans l’effectivité des appuis, que dans le respect du calendrier agricole, ainsi que le choix des bénéficiaires. Des recommandations sont faites pour redresser la barre. La filière maïs, c’est finalement son dada. L’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (Acdic) vient une fois de plus de faire des révélations scabreuses sur le Programme national d’appui à la filière maïs (Pnafm). Cette fois, il s’agit d’une étude sur le suivi citoyen des financements destinés à la filière maïs. Ladite étude, restituée au cours d’un atelier à Yaoundé, lundi 4 mai 2015, s’est déroulée entre février 2014 et février 2015 avec une population cible de 123 bénéficiaires du programme répartis dans cinq régions du Cameroun (Centre, Sud, Est, Ouest, Adamaoua). Et comme l’on n’est pas à un scandale près dans cette filière, les constats faits par l’étude sont choquants, dans la majorité des 7 critères retenus. S’agissant en premier de l’effectivité des appuis, si les bénéficiaires ont tous reçu les semences de base et qu’ils les ont quasiment toutes mises en terre (seul le Centre est à un taux de 95% contre 100% pour les autres régions), l’effectivité des virements pour l’achat des pesticides et engrais est loin d’être satisfaisante. Mise à part la région de l’Ouest où les 18 semenciers sélectionnés ont tous été servis, les autres régions affichent des taux de moins de 50%. Le Centre enregistre 35%, un peu plus que les 30% de l’Adamaoua et moins que les 40 et 45% respectivement pour le Sud et l’Est.

Votre journal

Enoh Meyomesse en visite au Messager

L’ex-pensionnaire de la prison centrale de Kondengui qui s’est rendu à la rédaction centrale de votre journal hier lundi 4 mai 2015 à Douala a rencontré le personnel à qui il a exprimé sa gratitude. La démarche est certes simpliste mais elle est lourde de signification. « Je suis venu vous dire merci pour tout le soutien que la presse en général m’a apporté. Je pense que je dois ma libération à la presse». C’est en ces termes qu’Enoh Meyomesse a exprimé sa gratitude à votre journal, c’était hier lundi, 4 mai 2015 au cours de sa visite à la rédaction centrale de votre journal à Douala. Une visite qui s’inscrit dans la continuité de celle qu’il avait déjà entreprise le 28 avril dernier à l’agence de Yaoundé. Il est 10 heures passées lorsque l’ex pensionnaire de la prison centrale de Kondengui franchit le seuil de la salle de rédaction. Pour la circonstance, il est accompagné de son ami de longue date et camarade de misère Benoit Ndi. Avant de décliner l’objet de sa visite, Dieudonné Enoh Meyomesse retrouve des visages qui lui sont familiers, le secrétaire général de la rédaction Jacques Doo Bell, le rédacteur en chef Alain Njipou. Aussi découvre-t-il également des jeunes journalistes et des stagiaires. La rencontre prend des allures d’une retrouvaille.

Extrême-Nord La vie dure des réfugiés et déplacés

« No food, No food, no food… en français « pas de nourriture ». Scandent des milliers d’enfants et de nombreux parents (hommes et femmes de tous les âges) derrière la délégation du Haut-commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés (Hcr).

C’est pour la plupart d’entre eux, les seuls mots en anglais qu’ils connaissent car beaucoup ne s’expriment qu’en haoussa, une langue locale du Nigeria. Mercredi 25 mars 2015, Antonio Guterres, foule pour la première fois le sol du camp des réfugiés de Minawao, dans la région de l’Extrême Nord. Cet émissaire du secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-Moon, est accompagné de Liz Ahua, directrice régionale du Hcr pour l’Afrique de l’Ouest et coordonnatrice régionale pour la situation des réfugiés nigérians et centrafricains ; Jean-Louis De Brouwer, directeur des opérations en charge de l’aide humanitaire pour l’Union européenne ; Samuel Zoungrana du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha - acronyme anglais) ; Wally Badiane, chef du bureau Unicef à Maroua, etc.

Fort préoccupés par ce message qu’ils souhaitent du tréfonds de leur âme faire entendre, ces personnes, toutes des réfugiés nigérians, ne semblent pas ressentir la canicule. Le soleil, en effet, en cette fin de matinée, darde ses rayons brûlants au passage des crânes et du sol.

Coopération Un ministre allemand en visite de travail au Cameroun

Le ministre fédéral de la Coopération économique et du développement, Dr. Gerd Müller,
foule le sol camerounais dès aujourd’hui pour une visite de quatre jours.


Selon le communiqué de l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Cameroun, parvenu à notre rédaction mercredi 11 mars 2015, la signature de la déclaration d’intention conjointe relative au projet global « Centre d’Innovation Verte pour le secteur agroalimentaire » de l’initiative spéciale « Un seul monde sans faim », avec le ministère de l’Agriculture et du développement rural du Cameroun, constitue un point essentiel de cette visite du ministre fédéral de la Coopération économique et du développement de la République fédérale d’Allemagne, Dr. Gerd Müller.

Agriculture

Agriculture
L’exemple qui vient du Niger  

Les Touaregs ont réussi à dompter le désert dans lequel ils vivent pour faire de certaines zones des grands bassins de production agricole. Un exemple que l’on pourrait appliquer dans l’Extrême nord du Cameroun.

 

 

Plus d'articles...

remenber puis njawé

 

Remenber Pius N. Njawé

 

LA COTIERRE

Douala V

Le tournoi de football entre conducteurs de moto-taxis de Douala 5e vient de connaitre son apothéose au stade du lycée de Bepanda.

Le 2 août dernier, la finale a opposé les mototaximen du carrefour la Roche à Santa-Barbara à ceux du carrefour terminus Bonamoussadi qui ont remporté la coupe mise en compétition par le score serré de 3 buts à

Lire la suite...
 
Kribi

Depuis cinq jours, ceux qui travaillent à la carrière de l'autoroute observent un mouvement d’humeur.

Des camions immobilisés, des ouvriers assis à même le sol et d’autres debout tiennent des pancartes à l’entrée de la carrière. On peut y lire : « trop c’est trop avec les Chinois. Nous ne sommes pas des esclaves. Payez nos primes. Allez chez-vous ».

Lire la suite...
 
Renouvellement des organes de base

Renouvellement des organes de base .Limbè : des militants du Rdpc dénoncent la triche

Les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais dans l’arrondissement de Limbe II dénoncent à travers deux plaintes adressées au comité régional de renouvellement des organes de base du parti et au secrétaire général du Comité central des violations graves des règles électorales observées lors du déroulement des scrutins le 16 novembre 2015.

Lire la suite...
 

LA FORESTIERE

Bityili

Bityili .Les bons points de la coopération Cameroun-Japon

C’était à l’issue d’un atelier tenu du 2 au 3 mai dernier à Bityili, une bourgade située à environ une dizaine de kilomètres d’Ebolowa, que chercheurs camerounais et japonais se sont donné rendez-vous en vue de présenter le fruit de cinq années passées dans cette communauté.

Lire la suite...

LE MONTAGNARD

Ebolowa

L’atelier de renforcement des capacités des acteurs urbains du Sud à la mise en œuvre des technologies à Haute intensité de main d’œuvre (Himo) dans les projets d’infrastructures urbaines s’est tenu du 18 au 20 août dernier à l’hôtel le Ranch à Ebolowa.

L’approche Himo est une contrainte au regard des orientations du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi.

Lire la suite...

LE SEPTENTRION

ExtrĂŞme-Nord

Extrême-Nord. Du matériel roulant pour la Croix Rouge

Le président du Comité international de la croix rouge leur a rétrocédé trois véhicules 4x4 et 12 motos le 18 novembre 2015 à Maroua.

William Aurélien Eteki Mboumoua a bravé la longue distance qui sépare Yaounde et Maroua. Le président de la Croix rouge Camerounaise (Crc) a tenu á présider personnellement la cérémonie de rétrocession d’un important don en matériel roulant constitué de trois véhicules 4x4 tout terrain et des douze motos : don du Comité international de la Croix rouge (Cicr).

Lire la suite...