Une du 22 Août 2017
Election à la Croix rouge .La grosse manœuvre du Renouveau

Redevance forestière.Le gouvernement dos au mur

Can 2019.Ce que coûte le report de la mission d’inspection

E-commerce.Ces victimes de l’escroquerie en ligne

Opération Epervier L’Internationale socialiste exige la libération de Marafa

Opération Epervier L’Internationale socialiste exige la libération de Marafa

SOCIETE

Tagline

By B-P.D.

Appel fait au cours des assises qui se sont tenues les 6-7 juillet 2015 Ă  New York. L’internationale socialiste est…

More...
Tête-à-tête Biya-Hollande

TĂŞte-Ă -tĂŞte Biya-Hollande

vih-sida au cameroun

By florette manedong

Le prĂ©sident Hollande a fait comprendre Ă  son interlocuteur la grande prĂ©occupation de la France sur les dĂ©tournements de deniers…

More...
Longévité au pouvoir

Longévité au pouvoir

Cameroun

By Jean François CHANNON

  Face Ă  la presse au Palais de l’UnitĂ© le 3 juillet dernier, et devant son homologue français presque rougissant,…

More...
Terrorisme  21 morts dans un nouvel attentat à Maroua

Terrorisme 21 morts dans un nouvel attentat Ă  Maroua

TEMPO

BOKO HARAM

By FREDERIC BOUNGOU

L’opĂ©ration kamikaze du 25 juillet au soir a Ă©galement fait 85 blessĂ©s dont une dizaine grave. L’attentat suicide Ă  la…

More...
Energie électrique La leçon du Dg d’Enéo au gouvernement

Energie électrique La leçon du Dg d’Enéo au gouvernement

ECONOMIE

eneo

By ALAIN NDJIPOU

En marge des travaux de la 4eme Ă©dition de l’UniversitĂ© du Gicam, JoĂ«l Nana Nkontchou, a donnĂ© des pistes pour…

More...
Lutte contre le terrorisme Au moins 200 expatriés refoulés du Tchad

Lutte contre le terrorisme Au moins 200 expatriés refoulés du Tchad

SOCIETE

boko haram

By s.k

Les Ă©trangers dĂ©versĂ©s sur le sol camerounais le 27 juin 2015 sont de nationalitĂ© camerounaise, nigĂ©riane et centrafricaine. Idris DĂ©by…

More...
Cameroun Hypothèque sur l’émergence

Cameroun Hypothèque sur l’émergence

ECONOMIE

Ă©mergence 2035

By ALAIN NDJIPOU

EmboĂ®tant le pas au Fonds monĂ©taire international (Fmi), le groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) Ă©met des rĂ©serves quant Ă  la…

More...
Lions indomptables Le successeur de « Marco » reste introuvable

Lions indomptables Le successeur de « Marco » reste introuvable

SPORT

marc vivien foé

By Christian TCHAPMI

Douze ans après la disparition tragique de l’ancien milieu de terrain de la sĂ©lection nationale fanion, la tanière manque cruellement…

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

Affaire Harissou

L’enfant se présente bien pour les accusés Me Harissou, Aboubakar Seddiki et par conséquent, les 3 journalistes impliqués pour non-dénonciation. Les premiers sont détenus depuis plus de deux ans dans le cadre d’une affaire tirée par les cheveux de complot contre la République, outrage au chef de l’Etat, assassinat, détention de ports illégaux d’armes de guerre, hostilité contre la patrie et révolution. Les seconds comparaissent libres

Lors de l’audience de vendredi dernier, l’accusé Aboubakary Siddiki a déclaré n’avoir jamais reçu aucune mission la part de son co-accusé Me Harissou qui ne l’a envoyé ni à Ndjamena, ni à Bangui. En outre, les deux personnalités impliquées dans cette affaire non jamais eu de relation suivie ni ne se fréquentaient. A l'audience vendredi dernier l’accusation a tenté de revenir sur les éléments de preuve rejetés à la dernière audience par le président en essayant de réintroduire les transcriptions téléphoniques, contré par Me Jacques Mbuny qui a vigoureusement contesté lisant la liste des pièces présentées par l’accusation.

Perspicace, le conseil de Me Harissou a rappelé à la cour que leur tribunal a pris la décision de rejeter les éléments de l’accusation. Le président du tribunal après avoir consulté ses assesseurs a confirmé sa décision de rejet des pièces mises en exergue par le commissaire du gouvernement. Ce qui a ruiné tous les espoirs de l'accusation de présenter un seul élément de preuve matériel sur lequel pourrait s'appuyer les infractions qui étaient attribuées aux accusés.
Sur la complicité d'assassinat et ses infractions connexes de port d'armes de guerre, etc..., aucune preuve de cette complicité, instructions données, armes, argent, véhicules et autres fournis ou recrutement des rebelles etc.. n'a été apportée. Me Harissou a déroulé son programme de Sg de l'Anf sur une année, et a ajouté celui de l'UIN et de la Caaf- Uin, des structures du notariat africain et mondial : aux dates des supposées attaques armées, le notaire n'était pas au Cameroun, passeport, titres de transport, comptes rendus des séminaires et autres événements à l'appui. En plus et c'est très important pour la suite des débats, sur les rapports relatifs à ces attaques établis par le commandant de la gendarmerie de l'Est, non seulement le nom de l’éminent praticien du droit plongé malgré lui dans des affaires militaires n' y figure pas, mais ceux des personnes citées dans l'ordonnance de renvoi non plus. Il s’agirait plutôt et selon les extraits du rapport lu à l’audience par Me Harissou, de rebelles centrafricains qui ont perpétré des attaques à l’Est-Cameroun pour se ravitailler en nourriture. Durant les cross-examination qui ont suivies, Me Harissou en a profité pour s’épancher sur les relations amicales qui le lient au ministre d'État Marafa. Relations qui selon lui, n'ont rien de politique, ni ne comporte aucune velléité de déstabilisation. « C'est parce que je lui rends visite dans sa prison qu'on a en profité pour inventer n'importe quoi et se sucrer sur mon dos ».
Bref, toutes les infractions contre les co-accusés ne peuvent prospérer faute de preuve, même celle d’outrage au chef de l’Etat qui a manifestement été ajouté contre eux, comme cerise sur le gâteau de l’oppression policière, dans cette affaire où les libertés publiques, les libertés individuelles semblent avoir été mises à mal, au détriment des justiciables du jour.
L'affaire a été renvoyée au 07 avril 2017 pour l'interrogatoire du témoin de la défense et les 3 journalistes impliqués Rappelons que le tribunal militaire a rejeté le 10 février dernier, toutes les charges qui pesaient sur ceux qui sont accusés et détenus depuis plus de deux ans sur la base d’un dossier « monté au départ par la Direction générale de la recherche extérieure » selon Me Mbuny, avocat de la défense pour qui « le tribunal a déclaré nuls tous les éléments en provenance de cette institution y compris les procès-verbaux des auditions qui y ont eu lieu. C'est une première victoire du droit ».
Les faits dont on les accusait alors qui « se déroulent entre 2013 et 2014 inculpent Abdoulaye Harissou et Aboubakar Siddiki concernaient la collaboration avec les rebelles centrafricains ». Selon le Quotidien le Jour, Me Harissou était par ailleurs « soupçonné d’avoir recruté des rebelles au Tchad, en République centrafricaine et au Soudan pour «déstabiliser les frontières du Cameroun et les institutions camerounaises».



Edking


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

remenber puis njawé

 

Remenber Pius N. Njawé

 

LA COTIERRE

Douala V

Le tournoi de football entre conducteurs de moto-taxis de Douala 5e vient de connaitre son apothéose au stade du lycée de Bepanda.

Le 2 août dernier, la finale a opposé les mototaximen du carrefour la Roche à Santa-Barbara à ceux du carrefour terminus Bonamoussadi qui ont remporté la coupe mise en compétition par le score serré de 3 buts à

Lire la suite...
 
Kribi

Depuis cinq jours, ceux qui travaillent à la carrière de l'autoroute observent un mouvement d’humeur.

Des camions immobilisés, des ouvriers assis à même le sol et d’autres debout tiennent des pancartes à l’entrée de la carrière. On peut y lire : « trop c’est trop avec les Chinois. Nous ne sommes pas des esclaves. Payez nos primes. Allez chez-vous ».

Lire la suite...
 
Renouvellement des organes de base

Renouvellement des organes de base .Limbè : des militants du Rdpc dénoncent la triche

Les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais dans l’arrondissement de Limbe II dénoncent à travers deux plaintes adressées au comité régional de renouvellement des organes de base du parti et au secrétaire général du Comité central des violations graves des règles électorales observées lors du déroulement des scrutins le 16 novembre 2015.

Lire la suite...
 

LA FORESTIERE

Bityili

Bityili .Les bons points de la coopération Cameroun-Japon

C’était à l’issue d’un atelier tenu du 2 au 3 mai dernier à Bityili, une bourgade située à environ une dizaine de kilomètres d’Ebolowa, que chercheurs camerounais et japonais se sont donné rendez-vous en vue de présenter le fruit de cinq années passées dans cette communauté.

Lire la suite...

LE MONTAGNARD

Ebolowa

L’atelier de renforcement des capacités des acteurs urbains du Sud à la mise en œuvre des technologies à Haute intensité de main d’œuvre (Himo) dans les projets d’infrastructures urbaines s’est tenu du 18 au 20 août dernier à l’hôtel le Ranch à Ebolowa.

L’approche Himo est une contrainte au regard des orientations du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi.

Lire la suite...

LE SEPTENTRION

ExtrĂŞme-Nord

Extrême-Nord. Du matériel roulant pour la Croix Rouge

Le président du Comité international de la croix rouge leur a rétrocédé trois véhicules 4x4 et 12 motos le 18 novembre 2015 à Maroua.

William Aurélien Eteki Mboumoua a bravé la longue distance qui sépare Yaounde et Maroua. Le président de la Croix rouge Camerounaise (Crc) a tenu á présider personnellement la cérémonie de rétrocession d’un important don en matériel roulant constitué de trois véhicules 4x4 tout terrain et des douze motos : don du Comité international de la Croix rouge (Cicr).

Lire la suite...