Une du 27 Juillet 2017
Logements sociaux.Le temps de l’immobilisme

Depuis le Sed….Paul Ayah appelle l’Onu au secours

Bamougoum .Le chef supérieur est mort

Droit d’auteurs.Raymond Tchengang tacle Sam Mbende

Opération Epervier L’Internationale socialiste exige la libération de Marafa

Opération Epervier L’Internationale socialiste exige la libération de Marafa

SOCIETE

Tagline

By B-P.D.

Appel fait au cours des assises qui se sont tenues les 6-7 juillet 2015 Ă  New York. L’internationale socialiste est…

More...
Tête-à-tête Biya-Hollande

TĂŞte-Ă -tĂŞte Biya-Hollande

vih-sida au cameroun

By florette manedong

Le prĂ©sident Hollande a fait comprendre Ă  son interlocuteur la grande prĂ©occupation de la France sur les dĂ©tournements de deniers…

More...
Longévité au pouvoir

Longévité au pouvoir

Cameroun

By Jean François CHANNON

  Face Ă  la presse au Palais de l’UnitĂ© le 3 juillet dernier, et devant son homologue français presque rougissant,…

More...
Terrorisme  21 morts dans un nouvel attentat à Maroua

Terrorisme 21 morts dans un nouvel attentat Ă  Maroua

TEMPO

BOKO HARAM

By FREDERIC BOUNGOU

L’opĂ©ration kamikaze du 25 juillet au soir a Ă©galement fait 85 blessĂ©s dont une dizaine grave. L’attentat suicide Ă  la…

More...
Energie électrique La leçon du Dg d’Enéo au gouvernement

Energie électrique La leçon du Dg d’Enéo au gouvernement

ECONOMIE

eneo

By ALAIN NDJIPOU

En marge des travaux de la 4eme Ă©dition de l’UniversitĂ© du Gicam, JoĂ«l Nana Nkontchou, a donnĂ© des pistes pour…

More...
Lutte contre le terrorisme Au moins 200 expatriés refoulés du Tchad

Lutte contre le terrorisme Au moins 200 expatriés refoulés du Tchad

SOCIETE

boko haram

By s.k

Les Ă©trangers dĂ©versĂ©s sur le sol camerounais le 27 juin 2015 sont de nationalitĂ© camerounaise, nigĂ©riane et centrafricaine. Idris DĂ©by…

More...
Cameroun Hypothèque sur l’émergence

Cameroun Hypothèque sur l’émergence

ECONOMIE

Ă©mergence 2035

By ALAIN NDJIPOU

EmboĂ®tant le pas au Fonds monĂ©taire international (Fmi), le groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) Ă©met des rĂ©serves quant Ă  la…

More...
Lions indomptables Le successeur de « Marco » reste introuvable

Lions indomptables Le successeur de « Marco » reste introuvable

SPORT

marc vivien foé

By Christian TCHAPMI

Douze ans après la disparition tragique de l’ancien milieu de terrain de la sĂ©lection nationale fanion, la tanière manque cruellement…

More...
Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2012 JoomlaWorks Ltd.

MĂ©dias

A Yaoundé, son ambassade offre depuis hier lundi 3 juillet 2017, une session de formation aux journalistes dans les locaux de l’Agence Française de développement (Afd).

« Face aux nouvelles technologies, quelles adaptations pour les entreprises de presse ? » Tel est le thème de l’atelier de formation de cinq jours (du lundi 3 au vendredi 7 juillet 2017) destinée aux journalistes Camerounais. Il est organisé par le service de presse de l’ambassade de France au Cameroun. Selon Gilles Thibault, ambassadeur de France au Cameroun qui a ouvert les travaux, il s’agit de rafraîchir les connaissances des principaux bénéficiaires mais également une opportunité pour ces derniers d’acquérir de nouvelles notamment dans un contexte électoral. Car faut-il le rappeler, si le calendrier électoral est respecté, le Cameroun organisera l’année prochaine (2018) pas moins de cinq élections. Notamment : des élections présidentielles, sénatoriales, législatives, régionales et municipales. A ce propos, d’après de nombreux observateurs, la course a déjà commencé. Surtout pour ce qui est de la présidentielle avec la déclaration officielle de certaines candidatures.

Le diplomate français a saisi l’occasion de cette cérémonie sobre pour réaffirmer l’attachement de son pays « à la liberté de la presse et à la formation des journalistes ». Les deux notions « vont ensemble », a-t-il par ailleurs souligné avant de reconnaître que cette profession est « touchée de plein fouet » par l’explosion des nouvelles technologies de l’information et de la communication en l’occurrence, les réseaux sociaux. Ce qui l’expose à des challenges permanents même si ce foisonnement « n’est pas forcément un gage de qualité », déplore-t-il. En effet renchérit le principal formateur Pierre Cherruau, attaché audiovisuel, « C’est vrai que la profession du journaliste est en train de changer ».
RĂ©ponses
Il explique à ce sujet que dans le présent contexte, le journaliste n’a pas le monopole de l’information dans la mesure où pour ce dernier, « il est de plus en plus difficile d’être le premier à donner l’information. N’importe qui aujourd’hui peut se prétendre journaliste grâce au téléphone dont la qualité s’est beaucoup améliorée». Mais face à cette émergence de nouvelles technologies et des nouveaux médias (Instagram, Facebook, Tweeter, You-tube, etc.)- que préfèrent certains hommes politiques à l’instar de Donald Trump, président américain- les médias dits traditionnels ont malgré tout une force certaine. Celle-ci rassure le journaliste Pierre Cherruau, réside dans la vérification des informations. Egalement dans l’analyse et la présentation du contexte pour ne citer que cela. Le respect de ces recommandations déontologiques donne aux articles journalistiques, une forte valeur ajoutée.
Pendant cinq jours à raison de 3 heures par jour, des réponses seront apportées aux nombreuses questions qui se posent aujourd’hui aux médias traditionnels face aux nouvelles technologies. Entre autres : Comment inventer des nouveaux modèles économiques pérennes en tenant compte de l’émergence de ces nouvelles technologies ; comment financer la transition numérique ; quelle place faut-il réserver aux réseaux sociaux et aux médias participatifs ? Il sera aussi question d’interroger les rôles que peuvent jouer les médias camerounais et africains dans le nouveau paysage médiatique globalisé et mondialisé. De même que sera adressée la problématique de leur influence, crédibilité et rentabilité.


Nadège Christelle BOWA


remenber puis njawé

 

Remenber Pius N. Njawé

 

LA COTIERRE

Douala V

Le tournoi de football entre conducteurs de moto-taxis de Douala 5e vient de connaitre son apothéose au stade du lycée de Bepanda.

Le 2 août dernier, la finale a opposé les mototaximen du carrefour la Roche à Santa-Barbara à ceux du carrefour terminus Bonamoussadi qui ont remporté la coupe mise en compétition par le score serré de 3 buts à

Lire la suite...
 
Kribi

Depuis cinq jours, ceux qui travaillent à la carrière de l'autoroute observent un mouvement d’humeur.

Des camions immobilisés, des ouvriers assis à même le sol et d’autres debout tiennent des pancartes à l’entrée de la carrière. On peut y lire : « trop c’est trop avec les Chinois. Nous ne sommes pas des esclaves. Payez nos primes. Allez chez-vous ».

Lire la suite...
 
Renouvellement des organes de base

Renouvellement des organes de base .Limbè : des militants du Rdpc dénoncent la triche

Les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais dans l’arrondissement de Limbe II dénoncent à travers deux plaintes adressées au comité régional de renouvellement des organes de base du parti et au secrétaire général du Comité central des violations graves des règles électorales observées lors du déroulement des scrutins le 16 novembre 2015.

Lire la suite...
 

LA FORESTIERE

Bityili

Bityili .Les bons points de la coopération Cameroun-Japon

C’était à l’issue d’un atelier tenu du 2 au 3 mai dernier à Bityili, une bourgade située à environ une dizaine de kilomètres d’Ebolowa, que chercheurs camerounais et japonais se sont donné rendez-vous en vue de présenter le fruit de cinq années passées dans cette communauté.

Lire la suite...

LE MONTAGNARD

Ebolowa

L’atelier de renforcement des capacités des acteurs urbains du Sud à la mise en œuvre des technologies à Haute intensité de main d’œuvre (Himo) dans les projets d’infrastructures urbaines s’est tenu du 18 au 20 août dernier à l’hôtel le Ranch à Ebolowa.

L’approche Himo est une contrainte au regard des orientations du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi.

Lire la suite...

LE SEPTENTRION

ExtrĂŞme-Nord

Extrême-Nord. Du matériel roulant pour la Croix Rouge

Le président du Comité international de la croix rouge leur a rétrocédé trois véhicules 4x4 et 12 motos le 18 novembre 2015 à Maroua.

William Aurélien Eteki Mboumoua a bravé la longue distance qui sépare Yaounde et Maroua. Le président de la Croix rouge Camerounaise (Crc) a tenu á présider personnellement la cérémonie de rétrocession d’un important don en matériel roulant constitué de trois véhicules 4x4 tout terrain et des douze motos : don du Comité international de la Croix rouge (Cicr).

Lire la suite...